Une cabane dans l'Aveyron

Extrait du magazine Toc Toc Toc #14

Novembre 2015

 

Une vie authentique, c’est à cela qu’aspirent Noémie et Kevin, qui ont planté la cabane qu’ils ont intégralement construite au beau milieu de la campagne aveyronnaise.

 

Noémie est architecte et son compagnon, Kevin, est métallier. Il y a trois ans, ils ont installé la caravane Airstream dans laquelle ils vivent sur le terrain d’une connaissance, au coeur de l’Aveyron.

Lorsqu’ils apprennent qu’ils attendent leur premier bébé, ils décident, avec un budget très limité, de bâtir une cabane autour de leur caravane, qui continue de les abriter pendant la durée des travaux.

« Nous avions un budget de 7 000 euros, et quelques mois devant nous. Nous avons commencé par dessiner les plans en tenant compte de la pente du terrain, et la recherche des différents matériaux a suivi, principalement de la récupération.

Lors d’une terrible tempête, un peuplier haut de 40 m s’est effondré sur une ancienne bétaillère, juste à côté de la caravane, aménagée en salle de bain et chambre d’amis. À notre demande, un menuisier local a débité des planches, qui ont servi à réaliser une partie de la structure de notre cabane et le bardage extérieur. On y retrouve aussi beaucoup d’éléments métalliques, comme les menuiseries oules éléments de cuisine : la cabane porte aussi la signature de Kévin. »

La petite famille a trouvé tout le confort nécessaire, la petite Lou a hérité de l’Airstream en guise de chambre, et a su se fabriquer un nid douillet en choisissant une vie tournée vers l’authentique.

« Nous vivons très simplement, en harmonie avec la nature. Sentir le bois sous nos pieds, entendre ses craquements et humer son odeur est un vrai bonheur pour les sens. Nous n’avons ni eau courante, ni électricité (et donc pas Internet, une vraie frustration !). Nous utilisons de l’eau de source, et nous produisons notre électricité à l’aide de panneaux solaires.

Pour assurer notre vie quotidienne, nous récoltons les fruits et les légumes de notre potager. Nous élevons des animaux dans la perspective de les consommer ensuite, surtout de la volaille et des lapins pour commencer. Quelques petites courses au supermarché s’imposent tout de même, mais elles sont rares, car le plus proche est à plus de 30 minutes de chez nous.

Ici, le troc entre maraîchers et agriculteurs est très fréquent. J’aime ce style de vie. Un lapin contre du lait et du pain, un service contre un autre...

Pour le moment, je n’ai pas d’activité professionnelle, cette vie est donc plus appropriée pour moi. J’ai envie de travailler pour des projets d’architecture qui me passionnent, me portent, qui soient en adéquation avec mes principes et dont je puisse être fière, avec beaucoup de simplicité. Kevin a des projets d’élevage, de nouveaux horizons nous attendent encore... »

 

An authentic life , here goes Noémie and Kevin, who planted the cabin they built entirely in the middle of the Aveyron countryside.

 

Noémie is an architect and her partner, Kevin, is a metalworker. Three years ago, they installed the Airstream caravan, in which they are living, on the land of an acquaintance in the heart of Aveyron, in France. When they learnt that they were expecting their first child, they decided, with a limited budget, to build a shed near the caravan that is still sheltering them during the time of the construction. 

“We had a 7000 Euro budget and a few months to go. We began by drawing, starting with plans considering the slope of the field and then we had to find the many materials, mainly recycled. During a huge storm a 40m high poplar collapsed on an old cattle truck just next to our caravan that we converted to a bathroom and a guest room.

On our request, a local carpenter cut boards from the tree that we used for a part of the structure of our shed and for the external cladding. We can find many metal elements in the carpentry or in the kitchen design, it’s Kevin’s signature in this shed.”

The small family found all the necessary comforts; they converted the Airstream into a bedroom for Lou, their first child. They were able to create a sweet little nest by choosing a life tuned towards authenticity. 

“We are living very simply in harmony with nature. Feeling the wood under our feet, listening to these cracks and inhaling its scent is a real joy for the senses. We don’t have running water or electricity (and so no Internet, a true frustration!). We use spring water and we produce our electricity with solar panels. 

To guarantee our daily life, we collect fruits and vegetables from our garden. We farm animals in anticipation of eating them, especially fowl and rabbits at first. Even so, some shopping at the supermarket is necessary but it’s occasional because the closest market is more than 30 minutes away from our place.

Here, bartering between market gardeners and farmers takes place very often. I like this lifestyle. A rabbit for some milk and bread, one type of service for a different one…

For now, I don’t have any professional activity so this life is more suitable for me. I want to work for architecture projects that captivate me, that move me, that are in line with my principles and I need to be proud of them, I need a lot of simplicity. Kevin has projects involving livestock farming; new horizons are still waiting for us…”

 
 

Noémie Hannouz instagram

 

www.instagram.com/louinthewild

photos et texte : Sophie Denux