Chez Anton Rodriguez

Extrait de London / Take a walk on the creative side

 
   

 

 

 

Depuis l’acquisition de son premier appareil photo alors qu’il était collégien, Anton se passionne pour la photographie. Photographe attitré, il est le responsable des photos, du marketing et le gestionnaire du site Internet de la ligne de vêtements Folk Clothing. 

Anton est aussi un fervent amateur d’architecture et de design, avec une préférence marquée pour le modernisme et les années 1950. Résident du Barbican, il développe actuellement un projet éditorial  consacré aux habitants de ce complexe résidentiel.

Petit à petit, Anton a rencontré les habitants qui l’ont invité à photographier leur intérieur, et c’est à travers son regard que l’on découvre ce travail, sincère et lumineux.

Anton nous explique que le Barbican compte 2000 appartements et 4000 résidents. Son travail est commissionné par « VSCO cam Artist initiative », et il souhaite le construire autour de la rencontre d’une trentaine de résidents.

Anton aimerait proposer le projet achevé au musée du Barbican car, comme il le dit, ce bâtiment est plus qu’un bâtiment, c’est une ville ; tout y est : musée, cinéma, bibliothèque, épiceries, équipements sportifs … une sorte de société miniature s’y est constituée.

Par la suite, Anton aimerait se consacrer à nouveau à la mode, et partir à la découverte d’un autre bâtiment architectural. Et s’il a du temps libre, c’est dans les films coréens et le café qu’il aime se plonger.

 
 

Since his first camera at high school, Anton is fascinated by photography. As the main photographer, he is in charge of photos, marketing and website management of Folk Clothing.

Anton is also an enthusiastic lover of architecture and design, with a preference in modernism and 50’s. Living in the Barbican, Anton is making an editorial project about occupants in the Barbican complex.

Gradually,  Anton meets the occupants who invite him to take photographs of their interior. It’s through his look that we discover a nice work, honest and radiant.

Anton explains to us there are 2000 flats at the Barbican and 4000 occupants. His work is supported by «VSCO cam Artist initiative» and he wants to meet at least 30 occupants.

Once this project over, he would like to propose it to the Barbican museum because, as Anton says, this building is more than a simple building, it’s a life in itself with a museum, a cinema, a library, groceries, sports activities… a type of small society.

After this important project, Anton would like to come back toward the fashion and taking the time to explore another architectural building. If he had free time, he would bury himself in Korean movies and good coffee.


Anton Rodriguez website

www.antonrodriguez.co.uk

Barbican residents website

www.barbicanresidents.co.uk

photos : Marina Castagna & Sophie Denux

texte: Bénédicte Sartorio