Tracy Wilkinson

Reportage paru dans le livre Los Angeles / Take a walk on the creative side publié en Mai 2017

 

Tracy Wilkinson est consultante dans la mode et designer. Elle travaille le textile, la céramique, la paille, le verre et le bois.
Tracy Wilkinson is a fashion consultant and a designer who works with textiles, ceramics, cane, glass and wood. 

Mon parcours

J’ai grandi dans le Yorkshire avant d’étudier la mode au Royal College of Art, à Londres. En 1989, j’ai déménagé à New York. J’y suis restée 4 ans puis on m’a proposé un travail ici, à Los Angeles. Ensuite, j’ai décidé de créer ma marque de vêtements. L’aventure a duré 9 ans et puis j’ai arrêté, j’avais envie d’explorer d’autres champs créatifs, la décoration d’intérieur, le design d’objet, la céramique... Alors je me suis lancée en freelance dans la mode, j’ai été associée à d’autres entreprises dont j’aimais le travail et cela m’a laissé du temps libre pour voir et faire autre chose. La mode c’est très intense, ça permet de toucher à beaucoup de disciplines, mais à ce moment-là j’avais envie travailler avec mes mains de nouveau. Voilà comment j’en suis arrivée à la céramique.
Je n’avais pas de connaissance particulière dans ce domaine, j’ai donc poussé la porte d’une association de quartier à Pasadena ; on ne m’y a pas réellement enseigné de technique, et en réalité ce n’est pas vraiment sur ce point que mon interêt se porte. Je n’ai pas de roue pour tourner, tout est construit à la main. Et j’aime l’aspect organique offert par cette technique, sa rudesse et l’imperfection qu’elle crée.
Je me suis formée seule, mais évidemment j’observe, je prends des renseignements ici et là ; au final malgré tout, j’aime beaucoup expérimenter. Je suis bien sûr limitée par mes connaissances, et c’est avec respect que je l’accepte, car cela donne une belle émotion dans ma pratique artistique.

My background

I come from Yorkshire, in the north of England, and I studied fashion at the Royal College of Art in London. I moved to New York for 4 years, I was then offered a job here in Los Angeles. I had my own clothing line for 9 years until 2008. Since then, I have had a real desire to explore the home industry or furniture design. However, I started doing freelance work in fashion for other companies which I really like, because I feel so free. 
Fashion is extremely intense and so I believe it’s also good to do different things. I had a real desire to work with my hands, and this is how my work with ceramics came about. I didn’t actually have any skills, so I went to a community College in Pasadena. Although they didn’t really teach the techniques for working with ceramics, that didn’t concern me because it wasn’t what I was seeking. I don’t have a wheel to turn, everything is done by hand. And I like the roughness of it, the imperfection of it.
I am mostly self-taught so of course I ask people questions, but I also like to experiment. I am limited by my knowledge in some respects but for me that isn’t necessarily a bad thing.

TW2.jpg
TW8.jpg

Ma vie et mon activité à Los Angeles

Je me suis installée à Mount Washington parce que c’était un quartier abordable, et j’avais des amis à Echo Park, qui n’est pas très éloigné. Je suis la seconde propriétaire de cette maison. Elle a été construite en 1946, je pense que l’architecte s’est inspiré de Frank Lloyd Wright. Ce que j’aime ici, c’est que tout est d’origine, rien n’a changé. 
Los Angeles est l’un des rares endroits où il est possible d’habiter en ville tout en se trouvant entouré de nature. Les paysages sont si divers, entre la montagne, la plage et l’océan. C’est aussi un lieu qui regorge de créativité. Ici, tout le monde se réinvente et j’aime ça ! J’ai du mal désormais à m’imaginer vivre ailleurs.
C’est vrai, cette ville impose un temps d’adaptation à ceux qui viennent d’une agglomération où tout se faisait à pied. On peut vite se sentir isolé et pour voir des amis, il faut l’avoir planifié.
Le trafic aussi est compliqué, je sais que le dire a des airs de cliché, mais c’est une réalité.

 

My work and my life in Los Angeles

I initially lived here as it was affordable. Plus my friends live in Echo Park which is very close. I am the second owner of this house, which was built in 1946, I think the architect was inspired by Frank Lloyd Wright. Almost nothing has changed since then and I like it.
I really love Los Angeles and I can’t see myself being anywhere else in California. It has such a diverse landscape and I find the city very creative, everyone reinvents themselves here. It has such a positive feel!
There is a lot to adjust to when you arrive in Los Angeles. For example, the distance — you can’t just walk from one place to another which means you can quickly feel isolated. You have to plan things and therefore life isn’t so spontaneous. The huge amount of traffic as well, I know it is a cliché but it is true. The pace of life here is also different: you wake up early to go hiking and you go to bed early. To find a restaurant you have to be there, at the latest, by 9.00 pm!

Une journée typique

Comme je travaille en freelance pour d’autres marques que la mienne, ma routine est assez changeante. Je me lève vers 7h, pour avoir le temps de marcher environ une heure avec mes chiens. Ensuite je vais travailler dans mon studio, qui se trouve au sous-sol, ou alors je vais à des rendez-vous pour mes autres projets. Mon programme quotidien varie beaucoup, et c’est précisément ce que j’aime. Cela peut devenir angoissant quand le travail se fait plus rare, c’est vrai, mais j’aime cette vie où chaque journée est différente.  

 

My daily routine

I don’t have much of a routine because of my freelance work, but I tend to get up at around 7.00am to walk the dogs for an hour. 
Then I might be working here, in meetings, or otherwise working in my studio. I have a schedule that varies a lot and that is actually what I like about my work. It can be scary when there isn’t so much work, but I like the fact that my days vary as much as they do
.

Mes endroits à Los Angeles

J’adore faire de la randonnée ou partir en road trip vers le nord jusqu’à San Francisco, c’est magnifique ! Venice et la plage d’El Matador au nord de Malibu font aussi partie de mes destinations préférées.
J’aime aussi aller au musée, visiter encore et encore des galeries, des expositions... Et chiner dans les marchés aux puces, au Rose Bowl ou au PCC, à Pasadena. Et me rendre à Long Beach... il y a tant à faire ici !

J’ai mes habitudes, mes petites adresses — j’aime y passer un moment et y retrouver des amis :

Kitchen Mouse, un restaurant végétarien.
5904 N Figueroa St, Los Angeles

Amara Kitchen, une cantine bio à base de produits locaux.
519 N Avenue 64, Los Angeles

Good Girl Dinette, pour les saveurs vietnamiennes.
110 N Ave 56, Highland Park

Civil Coffee et Proof Coffee, deux coffeeshops très sympathiques.
5629 N Figueroa St, Los Angeles
3156 Glendale Blvd, Los Angeles

Et tant d’autres ! La diversité de la nourriture ici est quelque chose d’incroyable !

 

My top spots in Los Angeles

I love hiking, and going up north to San Fransisco on a road trip... beautiful... or then Venice, El Matador State Beach at Malibu. But I also like visiting museums, galleries, art expositions… And the Rose Bowl and PCC flea market. Also Long Beach! There are so many things to see here. I also have some places where I love to go and meet friends:

Kitchen Mouse, which is a vegan restaurant. 
5904 N Figueroa St, Los Angeles

Amara Kitchen, a local organic restaurant.
519 N Avenue 64, Los Angeles

Good Girl Dinette, a Vietnamese restaurant.
110 N Ave 56, Highland Park

Civil Coffee and Proof, two nice coffee shops. 
5629 N Figueroa St, Los Angeles
3156 Glendale Blvd, Los Angeles

And many more! It is really amazing, the variety of ethnic food that is available in Los Angeles.

Les artistes américains qui m’inspirent

J’aime beaucoup le travail de Ruth Asawa, une artiste nippo-américaine qui réalise des sculptures en suspension très poétiques et organiques. Il y a aussi Zoé Crosher. J’aime également Paolo Solari, un architecte ; il a inventé le concept d’arcologie, qui est un judicieux mélange entre architecture et écologie. Et le travail du menuisier Sam Maloof me plaît vraiment énormément.

 

Inspiring American artists

I really like the work of Ruth Asawa, a Japanese American artist, whose suspended sculptures are so poetic and organic. There is also Zoe Crosher and Paolo Solari, an architect who invented the concept of arcology, a fusion of architecture and ecology. The work of the carpenter Sam Maloof is also beautiful.

Los Angeles Booksophie denux